Jacques Raveleau-Duparc

Jacques RD

Auteur, compositeur, interprète

 

Après des études universitaires à la faculté de Nantes, ce Vendéen attaque la comédie au Conservatoire National de Région. Il monte sur les planches grâce à Jean-Luc Tardieu à la Maison de la Culture de Nantes, avant d’être admis ensuite au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris où il obtient, deux ans plus tard, un premier prix à l’unanimité du jury. Il joue et met en scène des comédies musicales, opérettes et opéras-comiques à travers toute la France : La Veuve joyeuse, La Chauve souris, La Vie parisienne, Dédé, La Belle Hélène, Passionnément, Czardas, Pas sur la bouche, Le Chanteur de Mexico, La Route fleurie… Plus de trente mises en scène en vingt-cinq ans. À Paris, il met en scène des spectacles à l’Opéra Comique, à Mogador, et écrit la revue French Cancan pour les Folies Bergère, le Sporting Club de Monte-Carlo puis le Palace. Jacques Raveleau-Duparc compose également des comédies musicales : Charette ou la victoire des vaincus, Clemenceau et la tranchée des Baïonnettes, 1588, De sel et de braiseBonchamps, La force du Pardon, Gilles de Rais, L’ombre & la lumière.

Il a écrit et réalisé des spectacles musicaux équestres pour les Haras de Vendée : Opérette & canassons, La Légende du cheval Mervent, Le Cheval Balthazar. Il a composé la musique du spectacle Les Chevaliers de la Table Ronde pour Le Grand Parc du Puy du Fou. Jacques Raveleau-Duparc a écrit et mis en scène le nouveau spectacle diurne et nocturne du Château de Richard Cœur de Lion à Talmont-Saint-Hilaire : Richard 1er, Roi d’Angleterre, ce Cœur de lion qui aimait tant la France. Pour le château de Tiffauges, il vient de signer deux nouveaux spectacles, créés en 2016 : Le Siège du Château de Tiffauges et La Légende des Chevaliers.

Depuis 2006, il est responsable artistique du Festival musical de l’Abbaye de l’Île Chauvet, en Vendée. Parallèlement à ses activités artistiques, il soutient et participe à la formation de jeunes chanteurs dans le cadre de l’AICOM à Paris, et surtout en Vendée où il essaye de dénicher de nouveaux talents.

Jacques sera l’interprète de Georges Clemenceau.